EDITOS

FESTIVAL SIMENON 2016

« La mer, les ports et les marins »

La dix-septième édition du festival Simenon se tiendra aux Sables d’Olonne du 11 au 19 juin 2016.

En prélude au départ du 8ème Vendée Globe, le 6 novembre, nous avons choisi pour thème « La mer, les ports et les marins ».

Des éléments qui tiennent une place centrale dans l’œuvre de l’écrivain, modèlent la psychologie des personnages et dépeignent une atmosphère.

La mer, c’est l’aventure et un horizon d’espérance. Un formidable vecteur économique mais aussi le cadre d’épouvantables tragédies depuis le problème des migrants risquant leur vie pour échapper aux persécutions ou à la misère jusqu’à la piraterie qui ravage certains secteurs de la planète.

C’est aussi un enjeu stratégique crucial : le réchauffement climatique ouvrant une compétition sur la route des pôles et de dangereuses tensions en mer de Chine avec les rivalités entre puissances régionales pour le contrôle des îles.

Autant de sujets qui alimenteront les Causeries du Palais. Les fêtes populaires seront encore développées ainsi que les expositions, pièces de théâtre et projections de films en présence de réalisateurs.

Ce dix-septième festival Simenon sera, comme toujours, organisé en partenariat avec nos amis de la Communauté française de Belgique, la ville de Liège et la délégation Wallonie Bruxelles à Paris.

Président de l’A.S.P.C.

P. BEYLAU



"Le Chat", d’après le roman de Georges Simenon

Avec Myriam Boyer et Jean Benguigui


Aux Atlantes samedi 18 juin à 20h 30
Prix des places : 25 euros
Réservations : Office du tourisme des Sables d’Olonne
1 promenade du maréchal Joffre
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h30 et 14h à 17h15
tel : O2 51 96 85 78



Mise en scène : Didier Long
Adaptation théâtrale : Christian Lyon et Blandine Stinzy

Le roman de Georges Simenon, publié en 1967, a connu un immense regain de notoriété avec le film tiré de Pierre Granier-Deferre, sorti en 1971 et le jeu prodigieux de Jean Gabin et Simone Signoret. Dans sa version cinématographique « Le Chat » a été plusieurs fois projeté dans le cadre du festival Simenon des Sables d’Olonne. Quant à Pierre Granier-Deferre il fut un habitué du festival. C’est aujourd’hui une talentueuse version théâtrale que nous proposons aux Sablais.
Contrairement au film, qui raconte l’usure inexorable d’un vieux couple, les adaptateurs pour le théâtre ont tenu à demeurer proches de l’esprit initial du roman. Un jeune couple de veufs unissent leurs solitudes sur un malentendu, entre raison et intérêt.
Le milieu social, l’éducation, les idéaux : tout oppose Marguerite et Emile. L’illusion du bonheur fait bientôt place à l’indifférence puis aux ressentiments. Jusqu’à ce que le chat de l’un et le perroquet de l’autre soient les victimes collatérales de ce climat de haine.
Georges Simenon explore, une fois de plus, les ténébreux tréfonds de l’âme humaine, ses failles tragiques et dérisoires , la complexité et les contradictions de personnages ni tout blancs, ni tout noirs.
Dans leur adaptation théâtrale Didier Long, Christian Lyon et Blandine Stinzy ont réussi la prouesse de coller parfaitement à la démarche et à l’atmosphère du roman de Georges Simenon. Un véritable exploit.